EURO-FLY: un des plus grands choix en France
pour la pêche à la mouche
mouches artificielles, matériel et accessoires pour pêche à la mouche, pêche discount

Comment choisir un cou de coq

   

COMMENT CHOISIR UN COU DE COQ


Souvent les débutants nous demandent des conseils pour les aider à choisir leurs cous de coq dans le sens où ces plumes sont pratiquement incontournables dans le montage de mouches sèches (coloris nécessaires, grades, types de cous …)

 

Nous allons donc essayer de vous expliquer les cous de coq.

 

Tout d'abord les différentes qualités de cou de coq :

 

  • cou de coq indien : ce sont les moins chers mais ils ont aussi la qualité la plus basse.

Nous conseillons aux débutants de se faire la main avec un de ces cous indiens avant de passer sur un demi-cou ou un cou de coq génétique (le coloris le plus vendu en cou indien est le marron).

Les seuls grades intéressants sont le « top grade » et le grade « AA ».

Les cous indiens fournissent des plumes moins longues, moins fines et moins brillantes que les cous génétiques, mais restent un bon compromis économique pour le montage des premières collerettes. Les plumes servent aussi pour les cerques, les antennes, les petits palmers, les ailes de fourmis volantes …

 

Les plumes des cou chinois sont plus longues et un peu plus fines que celles des cous indiens.

Même si on peut monter de très bonnes sèches avec les plumes situés en haut d'un cou chinois, ces cous sont plus réservés au montage de streamers, de mouches mer et de mouches carnassier.

Ces cous sont souvent d'une taille légèrement supérieure à un cou génétique et font en moyenne deux fois la taille d'un cou indien.

 

Qu'ils soient « grizzly » ou teintés sur plumes blanches, ces cous « bass/saltwater » possèdent des plumes larges et longues que l'on utilise pour les grands streamers, les mouches à saumon, les mouches à brochet et les mouches mer.

 

Les coqs dits 'génétiques' ne sont pas manipulés génétiquement mais sont issus de multiples croisements entre des coqs et des poules sélectionnés pour la longueur et la finesse de leurs plumes (il faut plus de 10 ans de croisements successifs pour « fixer » un coq génétique, tant pour la finesse, la nervosité et le coloris de ses plumes !).

Les plumes de cou de coq génétique sont les plus fines, les plus nerveuses et les plus 'portantes' sur l'eau : là où vous devez faire 5 ou 6 tours de plumes avec un cou indien, 2 ou 3 tours sont suffisants pour obtenir la même flottabilité avec un cou génétique (présentation plus naturelle et beaucoup moins de vrillage du bas de ligne lors des faux-lancers).

 

Que cela soit pour les plumes de cous ou les plumes de selles, ces coq génétiques sont gradés en 3 grades : grade 1 (le meilleur), grade 2 et grade 3 (le moins bon).

Le « gradage » des cous se résume en fait au nombre de mouches montées in fine en fonction de la qualité et de la quantité des plumes utilisables (curieusement, un grade 1, qui est le plus cher à l'achat, se révèle le moins cher une fois que vous avez utilisé toutes les plumes au vu du nombre de mouches montées).

Pour la très grande majorité des monteurs, le grade 2 représente le meilleur grade en rapport qualité/prix.

 

Maintenant, les coloris à choisir pour une « base :

 

Pour l'achat de votre premier cou de coq génétique, prenez plutôt deux demi-cous de coloris différents plutôt qu'un cou entier d'une seule couleur : vous aurez déjà de quoi monter pas mal de sèches et vous couvrirez une plus grande palette d'imitations.

 

Si vous ne prenez qu'un seul coloris, choisissez le marron-roux, le plus utilisé.

Si vous prenez deux coloris, choisissez un grizzly/chinchilla en second.

Si vous prenez trois coloris, il est traditionnel de choisir un noir mais nous vous conseillons plutôt un 'dark blue dun' : ce coloris est beaucoup plus 'naturel' pour simuler des ailes que le noir pur, très peu présent chez les insectes ailés.

 

Pour continuer cette liste de base, il faudra vous reporter aux insectes les plus présents dans la région où vous pêchez afin de les imiter au mieux.

 

N'oubliez pas non plus qu'il y a un sens dans une plume (eh oui) et que, suivant le sens lorsque vous tournerez votre plume, vos herls partiront vers l'avant (pour le montage des sèches) ou vers l'arrière (pour le montage des noyées). Pour une sèche, vous devez fixer votre plume face concave (celle qui est plus mate) vers l’œillet (l'inverse pour une noyée). 

Un petit « truc » Euro-Fly : 'peignez' à rebrousse-poils votre hackle entre le pouce et l'index afin d'ébouriffer les herls avant de le fixer sur la hampe : les herls (barbules) s'écarteront plus facilement et plus régulièrement lors de l'enroulement de l'hackle.

 

 

Voilà : nous espérons avoir pu vous aider un peu dans vos choix de début avec ces quelques conseils, sachant que vous découvrirez par la suite des plumes de cous plus spécifiques comme les plumes de coq pardo, indio, corrézien, limousin …

En tout état de cause, n'hésitez pas à nous téléphoner (02 99 91 78 78) si vous avez besoin d'autres renseignements.



 


EURO-FLY
Bretagne Pêche Loisirs
La Rouaudais
44460 AVESSAC

02 99 91 78 78
ouvert du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00




FAQ

info@euro-fly.com

Tags
peche a la mouche

peche mouche
pecheur a la mouche
moucheurs
fly tying
montage de mouches
materiel montage mouches
mouches artificielles
produits mouche
accessoires du pecheur
ensemble peche mouche
canne a mouche
moulinets mouche
montage de canne
soie mouche